La majorité des aquariums d’eau douce comporte un chauffage afin de conserver l’eau à une température chaude et stable. En effet, en France, il est difficile d’avoir un aquarium naturellement au-dessus de 20 degrés toute l’année.

Un chauffage se révèle souvent nécessaire pour maintenir des poissons tropicaux, car la température de nos pièces est trop basse et surtout irrégulière. Si la température n’est pas adaptée, et notamment si elle est trop froide, vos poissons peuvent souffrir de problèmes de santé. Le problème est facilement repérable, car les poissons sont léthargiques et se nourrissent peu. Si la température est vraiment trop froide, il est même possible qu’ils finissent par en mourir.

Bien sûr, si la température est trop élevée, les problèmes peuvent être tout aussi graves, c’est pourquoi il faut être vigilant en choisissant son chauffage, afin de prévoir une puissance adaptée à l’aquarium et surtout un thermostat.

Si vous voulez en savoir plus sur les chauffages d’aquarium, comment choisir le bon chauffage et les règles de sécurité à respecter, vous êtes au bon endroit. A la fin de cette page vous saurez tout ce qu’il y a à savoir !

La première question face à des poissons tropicaux est de savoir à quelle température ils doivent être maintenus. Malheureusement, il n’y a pas de réponse universelle. Les poissons tropicaux viennent de tous les continents et de tous les types de plans d’eau. Il est évident qu’entre un lac africain, une petite rivière chinoise et l’Amazone, la température n’est pas égale partout !

La première chose à faire est donc de se renseigner sur la température idéale des poissons qu’on souhaite acquérir. Il faut donc déja avoir une idée de quels poissons vous souhaitez. Certains sites permettent de voir très rapidement une fiche pour chaque espèce, indiquant tous les paramètres nécessaires, et ce qui nous intéresse ici : la température idéale.

Notre référence pour en savoir plus sur une espèce est le site Fishipedia. Vous y trouverez à coup sûr une fiche détaillée pour chaque poisson (d’eau douce comme eau de mer), et pourrez faire une recherche en fonction de la température pour trouver d’autres poissons similaires de ce point de vue.

Si vous hésitez encore sur la population de votre aquarium, pas de panique. Vous pouvez considérer une température moyenne de 26° pour choisir votre chauffage (un tableau détaillé vous explique comment faire un peu plus loin). Il s’agit d’une température normale /élevée pour la plupart des poissons, en choisissant un chauffage réglable vous aurez la possibilité de moduler la température à la baisse comme vous le souhaitez.

De quel type de filtre avez-vous besoin ?

La première chose à décider lorsque vous voulez acheter un chauffage est le type que vous souhaitez acquérir. Les chauffages pour aquarium se trouvent en effet sous plusieurs formes, chacune ayant une position spécifique au sein (ou à l’extérieur !) de l’aquarium.

On distingue quatre types de chauffages pour aquarium :

  •  Les chauffages submersibles, aussi appelés thermoplongeurs
  •  Les chauffages par le sol / câbles chauffants / cordons chauffants
  •  Les chauffages externes
  •  Les chauffages intégrés aux filtres

Le chauffage submersible / thermoplongeur

Les thermoplongeurs pour aquarium peuvent être intégralement immergés dans l’aquarium. Il s’agit du type de chauffage pour aquarium le plus courant de par sa simplicité d’utilisation. Ces chauffages fonctionnent mieux lorsqu’ils sont placés verticalement, permettant ainsi de diffuser la chaleur de façon égale. Il est par contre important de ne pas les enfoncer dans le sol, car la chaleur ne s’y diffuse pas aussi facilement que dans l’eau et le chauffage pourrait tomber en panne. Ils sont généralement fixés aux vitres de l’aquarium par une ou plusieurs ventouses.

Les câbles et cordons chauffants

Les câbles chauffants sont enterrés sous le sol de l’aquarium, ce qui a l’avantage de cacher complètement le chauffage.

C’est un chauffage peu courant utilisé essentiellement par les aquariophiles expérimentés dans les aquariums plantés. Le chauffage par le sol permet en effet d’accélérer la croissance des plantes car la différence de chaleur entre le sol et le haut de l’aquarium crée un léger courant qui renouvelle les nutriments accessibles par les racines.

Si le cordon chauffant peut être utile pour avoir de belles plantes d’aquarium, il ne permet par de chauffer tout l’aquarium et doit impérativement être complété par un autre type de chauffage.

Les chauffages externes

Bien moins connus mais tout aussi performants, il existe également des chauffages externes pour aquarium. Ils présentent l’avantage indéniable de ne pas prendre de place dans l’aquarium et de ne pas gâcher sont esthétique.

Les chauffages externes sont utilisés exclusivement avec des filtres externes. Ils se placent sur le tuyau entre la sortie du filtre et l’aquarium. De cette façon, le débit du filtre permet à la chaleur de se répartir uniformément dans tout l’aquarium.

Les chauffages intégrés aux filtres

Certains modèles de filtres d’aquarium, habituellement des filtres externes, prévoient des chauffages intégrés. L’eau est ainsi chauffée au fur et à mesure qu’elle passe dans le filtre, puis propulsée dans tout l’aquarium (d’où l’importance de choisir un filtre avec un débit adapté).

L’inconvénient est que si le filtre à un problème, cela se répercute aussi sur le chauffage.

Qu'est-ce qui fait un bon chauffage pour aquarium ?

S’il est tout à fait possible de choisir un chauffage au hasard, tous ne sont pas égaux en termes de praticité ! Il est dommage de prendre un premier prix puis de se rendre compte ensuite qu’il n’a rien de pratique… Voilà d’après nous les différents critères auxquels il faut faire attention en choisissant le meilleur chauffage pour son aquarium.

Température réglable

Pour les petits aquariums (nano aquariums) les chauffages submersibles sont des modèles compacts qui ne permettent pas de régler la température, vous n’en trouverez pas à une taille adaptée avec un débit réglable. Hormis ce cas particulier, il est important de sélectionner un chauffage qui vous permet de régler la température souhaitée.

Ces chauffages sont équipés d’un thermostat qui permet à l’aquarium de rester à une température stable : une fois que la température souhaitée est atteinte, le chauffage s’arrête. Il ne reprend que lorsque la température commence à baisser.

Accès aux contrôles

Cela semble évident, mais il faut pouvoir régler facilement la température du chauffage, sinon les modifications peuvent devenir fastidieuses. Privilégiez donc un chauffage avec un gros bouton facile à saisir et tourner même lorsque le chauffage est immergé (pour les thermoplongeurs).

Précision de lecture de la température

Les meilleurs chauffages pour aquarium ont un petit écran numérique pour lire la température sélectionnée, ce qui permet de la choisir avec précision (parfois jusqu’au demi degré). Les autres chauffages vous permettront de choisir la température en tournant un cran, la sélection est donc moins précise et doit être vérifiée avec un thermomètre.

Sécurité d’utilisation

Pour les chauffages submersibles, il est conseillé de les choisir avec une fonction d’arrêt automatique. Ceux-ci s’éteignent automatiquement lorsque le niveau d’eau est trop bas. Il est toujours conseillé de débrancher le chauffage lors des changements d’eau, mais cette fonction peu prendre le relais en cas d’oubli.

Il est également conseillé d’avoir un témoin lumineux qui indique quand le chauffage est en route. Cela vous permettra de le surveiller. Si le témoin ne s’allume plus, il est temps de vérifier la température de l’eau, car le chauffage a peut-être un problème.

Comment déterminer la puissance du chauffage ?

La règle de base pour la puissance est d’utiliser entre 0,7 et 2 watt de chauffage par litre d’eau. Attention, il s’agit d’une mesure par litre d’eau réel. Par exemple, un aquarium de 50 litres ne contient pas 50 litres d’eau, une partie de ce volume est utilisé par le sol, la décoration, et l’eau ne va pas jusqu’en haut de l’aquarium.

Pour connaître la puissance idéale du chauffage de votre aquarium, il est nécessaire de connaître deux choses :

  • Il faut une estimation du nombre de litres d’eau contenu dans votre aquarium. Pour cela, enlevez 20% au volume total de votre aquarium. La formule de calcul complète est celle-ci : longueur * largeur * hauteur * 0,8.
  • Il faut également connaître la température normale de la pièce et la température souhaitée dans l’aquarium. C’est la différence entre ces deux températures qui permettra d’avoir une idée plus précise de la puissance nécessaire pour le chauffage de votre aquarium.

A l’aide de ces deux indications, utilisez le guide ci-dessous pour connaître la puissance idéale. Si vous vous situez entre deux lignes, privilégiez la puissance supérieure.

chauffage-aquarium-guide-puissance

Il est important de noter qu’en présence d’un grand aquarium ou d’un aquarium tout en longueur, un seul chauffage peut se révéler insuffisant même s’il présente la puissance indiquée. En effet, dans ces aquariums il devient difficile d’avoir un courant d’eau d’un bout à l’autre. La chaleur peut donc avoir du mal à se disperser et la température peut être très différente à chaque extrémité. Les forts écarts de températures pouvant poser problème aux poissons (aimeriez-vous avoir 24° d’un côté de votre salon et 20 à l’autre ?), il est alors nécessaire d’acquérir deux chauffages.

La présence de deux chauffages permet également de faire tampon si l’un d’eux tombe en panne, l’autre fonctionnant encore.

Où placer le chauffage ?

Avec un chauffage submersible, la question se pose de savoir où le mettre dans l’aquarium. Si vous n’utilisez qu’un chauffage (ce qui correspond à la majorité des situations), il est préférable de le mettre à proximité du filtre. En effet, le filtre aspire l’eau de l’aquarium plusieurs fois par heure, en plaçant votre chauffage juste à côté vous vous assurez d’une répartition optimale de la chaleur. Ne mettez pas votre chauffage dans un endroit où l’eau est stagnante, la chaleur aurait du mal à se disperser.

Si vous utilisez deux chauffages, comme c’est recommandé dans le cadre d’un grand aquarium et notamment d’un aquarium en longueur, placez en un près du filtre, et l’autre à l’autre extrémité. Cela permettra d’éviter de fortes variations de température au sein de l’aquarium.

L'accessoire indispensable : le thermomètre

Le thermomètre ne paie pas de mine, mais c’est un indispensable des aquariums. Sans lui, comment vérifier la température de l’eau ? Avec un chauffage, il est important de vérifier s’il fonctionne correctement. C’est un petit objet qui peut vous éviter bien des ennuis en cas de dysfonctionnement du chauffage au de changement de météo (hiver rude ou canicule peuvent avoir un impact important sur la température de l’eau).

Il existe trois types de thermomètres :

  • Les thermomètres digitaux : il est composé d’un petit écran relié à une sonde. La sonde se place à l’intérieur de l’aquarium pour obtenir la température. Ils sont un peu plus cher que les autres thermomètres mais aussi plus précis.
  • Les thermomètres en languette à coller : ils se placent sur la vitre à l’extérieur de l’aquarium. Ils sont à éviter car peu fiable en raison de leur emplacement et de l’impact de l’environnement (rayon de soleil…).
  • Les thermomètres en verre : classiques, ces thermomètres se placent à l’intérieur de l’aquarium avec une ventouse. C’est le plus commun : il est peu cher, fiable et résistant.

Pour une lecture plus précise de la température, placez le thermomètre à l’opposé du chauffage et regardez le régulièrement pour repérer les changements anormaux.

thermomètre-dennerle

Thermomètre en verre Dennerle

La fiabilité Dennerle avec un design en toute transparence pour un mini thermomètre qui sait se faire oublier.

Quelques règles de sécurité

En pratique, le chauffage pose peu de problème. C’est un accessoire durable qui n’a pas lieu de causer des soucis pour vous ou vos poissons. Mais certaines règles sont à respecter pour que tout se passe pour le mieux. Toutes ces règles sont applicables essentiellement aux chauffages submersibles (chauffages thermoplongeurs). Les autres types de chauffage sont moins répandus et surtout se positionnent de façon tellement précise qu’il est impossible de faire des erreurs.

Tout d’abord, il est important de s’assurer que les poissons ne pourront pas se retrouver coincés entre le chauffage et autre chose (parois, décoration…). Il faut également prévoir une décoration suffisante pour que les poissons aient des cachettes. Si l’aquarium n’a pas assez de cachettes, les poissons considéreront le chauffage comme un abris. Un poisson qui reste coincé entre le chauffage de l’aquarium et quelque chose d’autre risque d’être gravement brûlé, et un poisson y restant longtemps car il n’a pas d’autre endroit où se cacher peut se brûler.

Assurez-vous que le chauffage ne touche pas les parois de l’aquarium, et qu’il ne soit pas enfoncé dans le sol (sable, gravier, substrat). Les parois pourraient être endommagées par les disparités de températures. A l’inverse, c’est le chauffage qui risque d’être endommagé s’il est enfoncé dans le sol, car la chaleur s’y propage moins bien que dans l’eau.

Lorsque vous installez votre aquarium pour la première fois ou lorsque vous obtenez un nouveau chauffage pour votre aquarium, n’oubliez pas de toujours laisser le nouveau chauffage dans l’eau de l’aquarium pendant au moins une demi-heure avant de le brancher ou de commencer à régler le thermostat. Cela permet au chauffage de se mettre à la température de l’eau avant de commencer à chauffer, et évite les écarts de température importants qui pourraient briser le verre du chauffage. De même, il est important de s’assurer que le chauffage a été débranché pendant une demi-heure, pour deux raisons : encore une fois, pour éviter les écarts de température qui pourraient endommager le chauffage, mais également pour éviter de vous faire mal en le prenant si le chauffage était en route à une température élevée.

Pendant tous vos changements d’eau, il est impératif de débrancher le chauffage si vous utilisez un chauffage submersible. Un chauffage submersible qui chauffe à l’air libre risque de se briser et vous risquez l’électrocution.

Conclusion

Dans cet article, nous avons décrit les variables dont vous devez tenir compte pour choisir le meilleur chauffage pour votre aquarium.

En tant qu’être humain, vous savez combien un changement de température peut affecter notre bien-être et nous rendre malade. Les effets d’une mauvaise températures sont encore plus importants pour les habitants de nos aquariums car ils subissent de plein fouet la température de l’eau.

Nous vous avons indiqué tout ce qu’il faut prendre en compte pour gérer judicieusement la température de votre aquarium à l’aide d’un chauffage. Le choix n’est au final pas si compliqué et un chauffage de bonne qualité pourra durer des années et servir à plusieurs aquariums aux populations très différentes.

Fermer le menu