L’oxygène : indispensable pour la santé des poissons

En aquariophilie, l’invisible est plus important que le visible. Toutes les eaux ne sont pas équivalentes, et la différence se joue au niveau de plusieurs paramètres.

Parmi ces paramètres se trouve l’oxygène. On n’y pense généralement pas, pensant que l’oxygène ne posera pas de problème… Jusqu’à ce qu’on retrouve ses poissons en train d’essayer de respirer désespérément à la surface.

Voyons tout ce qu’il y a à savoir sur l’oxygène dans un aquarium pour une oxygénation optimale !

D’où vient l’oxygène dans votre aquarium ?

Les plantes et poissons respirent le même oxygène que nous. A la différence que nous le récupérons dans l’air, tandis que les poissons doivent attendre que l’oxygène soit dissous dans l’eau pour le respirer. Cette étape de dissolution de l’oxygène dans l’eau est primordiale.

La surface de l’eau est une zone d’échange. On parle bien d’échange car eau et air récupèrent chacun un élément en entrant à la surface de l’eau : l’eau se charge en oxygène, tandis que l’air se charge en dioxyde de carbone. Ce processus est continu : l’eau se charge en oxygène, que les poissons et plantes respirent, puis ces poissons et plantes rejettent du dioxyde de carbone, qui est ensuite rejeté vers l’air à la surface.

Plus la surface est grande, plus cet échange est efficace. C’est notamment pour cette raison qu’il est déconseillé de prendre des aquariums très hauts : la surface est trop petite pour assurer des échanges suffisants, ce qui peut poser problème.

L’oxygène peut également se retrouver dans l’eau d’une seconde manière : par l’intermédiaire des plantes. Les plantes d’aquarium vivantes fonctionnent globalement comme nos plantes vertes. Notamment, elles produisent de l’oxygène lorsqu’elles sont éclairées, et en consomment lorsqu’elles ne le sont plus. Un aquarium fortement planté peut donc bénéficier de beaucoup d’oxygène en journée grâce à l’action des plantes.


De quelle quantité d’oxygène votre aquarium a-t-il besoin ?

Plusieurs facteurs influent sur la quantité d’oxygène que votre aquarium peut contenir :

  • La température de l’eau – Lorsque la température de l’eau augmente, la quantité d’oxygène que l’eau peut contenir diminue.  Les poissons d’eau froide ont donc naturellement accès à plus d’oxygène que les poissons exotiques. Gare aux coups de chaleur !
  • La salinité – La salinité est la quantité de sel dissous dans l’eau de l’aquarium. Plus l’eau est salée, moins elle peut contenir d’oxygène. Les aquariums d’eau douce ont une salinité de 0, cette distinction concerne donc les aquariums d’eau de mer. Vous pouvez tester la salinité de votre aquarium avec un réfractomètre.
  • La pression atmosphérique – Plus la pression atmosphérique est basse, moins l’eau peut contenir d’oxygène.
  • Le moment de la journée. En effet, les plantes d’aquarium produisent de l’oxygène lorsque l’éclairage est allumé, et en consomment lorsqu’il est éteint. Il est donc naturel d’avoir plus d’oxygène dans la journée, et moins dans la nuit, lorsque l’éclairage est éteint.

Ensuite, l’oxygène dépend des poissons présents dans l’aquarium.
Tous les poissons ne sont pas égaux en matière d’absorption de l’oxygène. Par exemple les gouramis et poissons combattants peuvent naturellement absorber l’oxygène à la surface grâce à un organe appelé labyrinthe. La quantité d’oxygène présent dans l’eau leur importe peu !

De façon plus générale, les gros poissons et ceux qui ont un comportement très actifs ont besoin de plus d’oxygène.

A retenir :

Les paramètres sont donc nombreux et il est difficile de donner une réponse précise. De façon générale, pour un aquarium d’eau douce chauffé à 24 degrés, une oxygénation se situant aux alentours de 8 mg/L est idéale. Ce taux ne doit jamais passer en dessous de 4 mg/L, ou les poissons seront sérieusement en danger.


Comment savoir si votre aquarium manque d’oxygène ?

Il est impossible de distinguer à l’œil nu une eau pauvre en oxygène d’une autre riche en oxygène. Alors comment faire pour savoir s’il y a un problème ?

Observez vos poissons. Leur comportement vous dira s’il est nécessaire de tester votre eau (nous revenons sur ce point plus loin).

Si l’oxygène est insuffisant, les poissons ralentissent pour conserver leur oxygène. Les poissons luttent pour respirer : les branchies bougent beaucoup plus rapidement que d’habitude. Les poissons sont proches de la surface puisqu’il s’agit de la zone la plus riche en oxygène, et semblent même essayer de respirer en ouvrant la bouche à la surface. Tout ceci répond au besoin de vos poissons d’avoir plus d’oxygène.

Si vous avez différentes espèces, il est possible que toutes ne montrent pas ce comportement. Cela ne veut pas dire que le problème n’est pas présent, simplement que certains poissons sont plus facilement atteints par le manque d’oxygène que les autres. Il est tout de même nécessaire d’agir pour éviter de voir le problème s’accentuer et les poissons les plus faibles mourir.


Pour quelles raison un aquarium peut-il manquer d’oxygène ?

Surpopulation

La cause de loin la plus fréquente de faibles niveaux d’oxygène dans les aquariums est la surpopulation. Un aquarium n’a pas une place illimitée et il est courant de sous-estimer les besoins des poissons en en mettant trop. La consommation en oxygène est alors disproportionnée par rapport à la concentration maximale de l’eau, l’oxygène est consommé plus vite qu’il n’est intégré à l’eau.

Ce problème est très courant et accentue les autres facteurs de risque que nous allons détailler.

Les plantes

Nous l’avons dit, les plantes consomment du dioxyde de carbone et produisent de l’oxygène lorsqu’elles sont exposées à la lumière. Cependant, ce processus s’inverse lorsqu’elles n’ont plus assez de lumière, elles se mettent alors à consommer l’oxygène.

Si vous remarquez que vos poissons se comportent comme s’ils manquaient d’oxygène quand vous allumez la lumière, mais que ce comportement s’arrête en journée, le soucis est en partie lié aux plantes.

En partie seulement : les plantes à elles-seules sont bénéfiques pour les aquariums et ne peuvent pas réduire drastiquement l’oxygène. Le problème est alors ailleurs, par exemple du côté de la surpopulation. La présence de plante permet juste de mettre en évidence le problème sous-jacent – n’enlevez pas vos plantes d’aquarium !

Température élevée

La quantité d’oxygène dans l’eau d’un aquarium dépend entre autre de la température. Plus la température est élevée, moins il y a d’oxygène.

En été, la température d’un aquarium peut monter en flèche, surtout s’il est exposé au soleil. Avec la hausse de la température, qui n’est déjà pas agréable pour les poissons, l’oxygène se raréfie.

Si vous remarquez que la température est élevée, opérez de la façon suivante pour essayer de refroidir l’aquarium :

Ne faites pas de changement d’eau avec de l’eau froide. Cela ne ferait que faire subir un choc thermique à vos poissons. Si vous avez un filtre externe, vous pouvez le placer dans un bac rempli d’eau très froide, mais changez la très régulièrement afin de conserver la température et d’éviter d’avoir de fortes variations.

Utilisation de produits chimiques

Certains médicaments aboutissent à la raréfaction de l’oxygène disponible d’un aquarium. Si vous devez administrer un médicament à un poisson, il est primordial de le placer dans un bac hôpital afin de lui administrer son traitement. L’utilisation de médicaments dans l’aquarium principal affecterait tous les poissons, même ceux non malades, et peut détruire complètement la population de bactéries. Les conséquences peuvent être très graves car le cycle de l’azote devrait recommencer.

Alors si en plus l’oxygène est rare, c’est la recette de la catastrophe pour ceux qui ne sont pas prévenus.


Comment mesurer le taux d’oxygène d’un aquarium : le test en goutte o2 de JBL

Il est primordial de pouvoir tester le taux d’oxygène de votre aquarium si vous avez le moindre doute. Nous avons vu que les symptômes sont assez clairs pour vous alerter d’un problème, mais il reste nécessaire de pouvoir tester l’eau car ces symptômes peuvent être révélateur d’un autre problème.

En effet, les poissons peuvent avoir le même comportement (mouvements lents, respiration rapide, poissons ouvrant la bouche à la surface) pour une raison différente que le manque d’oxygène : le pic de nitrites.

Dans le cas d’un pic de nitrites, le taux d’oxygène de l’eau ne change pas. Cependant, la capacité des poissons à assimiler l’oxygène diminue drastiquement. Les poissons manquent d’oxygène même s’il y a largement assez dans l’eau !

Alors, manque d’oxygène ou pic de nitrites, vous avez un doute ? Faites un test !

JBL O2 Oxygène Test Set pour Aquariophilie

Ce test affiche les valeurs exactes des teneurs en oxygène comprises entre 1 et 10 mg/l dans les aquariums d'eau douce et d'eau de mer ainsi que dans les bassins de jardin. * Essentiel lors de ...

Disponible: En stock
12,88€

Si vous êtes un habitué des aquariums, vous avez déjà entendu parler des tests en goutte. Un test de ce type existe pour vérifier le niveau d’oxygène dissous dans l’aquarium. JBL est une référence en matière de tests liquides pour aquariophilie. Les produits de cette marque ne déçoivent pas.

Le test o2 de JBL permet de contrôler le taux d’oxygène de votre aquarium en partant de 1 mg/L à 10 mg/L. Cette échelle est largement suffisante pour les besoins des aquariophiles. Elle n’est pas très précise mais suffit pour la majorité des situations. Il est possible de tester 50 fois le niveau d’oxygène avec le test o2 de JBL.

Le test contient :

  • Trois flacons de réactifs chimiques, numérotés
  • Une éprouvette
  • Une pipette
  • Une échelle des couleurs

Comment utiliser le test o2 de JBL ? C’est très simple :

  1. Remplissez l’éprouvette d’eau de l’aquarium, jusque sous le goulot
  2. Ajoutez 6 gouttes du réactif 1
  3. Ajoutez 6 gouttes du réactif 2
  4. Fermez l’éprouvette et secouez pendant 30 secondes
  5. Ajoutez 6 gouttes du réactif 3
  6. Fermez l’éprouvette et secouez de nouveau 30 secondes
  7. Attendez 10 minutes
  8. Enfin, placez l’éprouvette sur l’échelle des couleurs et trouvez la couleur correspondant à votre éprouvette. Le chiffre indiqué correspondant au taux d’oxygène de l’eau, en mg/L. Souvenez-vous : à moins de 4, il y a un problème.

Comment augmenter le taux d’oxygène de votre aquarium

La première chose à faire est d’éliminer les facteurs de risque détaillés plus haut, et notamment la surpopulation. Par ailleurs, nous avons indiqué que l’oxygène se dissout dans l’eau grâce aux échanges gazeux ayant lieu à la surface, et aux plantes. Pour augmenter l’oxygène, il faut jouer sur ces deux facteurs.

Tout d’abord, optimisez les échanges gazeux en créant un remous à la surface de l’aquarium. Pour cela, utilisez la filtration. Le mouvement créé à la surface par la filtration permet d’augmenter la surface en contact avec l’air, mais également de répartir l’eau enrichie en oxygène dans tout l’aquarium.


Retrouvez notre guide complet sur la filtration pour tout savoir sur ce sujet capital en aquariophilie !

Privilégiez également les plantes vivantes pour aquarium par rapport aux plantes en plastique

Et en cas d’urgence ?

Vous venez de découvrir vos aquariums tassés sous la surface, tentant d’avaler de l’air et respirant rapidement. Identifier la cause du problème est primordial, mais il faut aussi agir vite pour augmenter le taux d’oxygène.

Le plus rapide est de faire immédiatement un changement d’eau, allant jusqu’à 50% du volume total de l’aquarium. La nouvelle eau apportera de l’oxygène. Faites attention à la température de la nouvelle eau pour ne pas créer de choc thermique.

Certains filtres ont une fonction dite “venturi” qui permet d’ajouter de l’air au flux du filtre, ce qui s’avère très utile dans les situations d’urgence. Vous pouvez également avoir recours à un bulleur fin. Son effet sera moins important qu’un filtre avec venturi, mais toujours appréciable pour vos poissons !


Conclusion

Il est peut-être invisible, mais il est indéniable que l’oxygène joue un rôle extrêmement important dans votre aquarium.
Contrôlez-vous régulièrement le niveau d’oxygène dans votre aquarium ?

Christelle

J'ai commencé l'aquariophilie un jour de Noël fatidique... Qui aurait cru que ça prendrait autant d'ampleur ? Depuis j'ai ramé, testé, fait des erreurs et beaucoup appris. Mon objectif est de vous éviter de faire ces erreurs en faisant les bons choix dès le départ !

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire

      Inscription / Connexion fermée temporairement
      Comparer articles
      • Total (0)
      Comparer
      0