Le cyclage des aquariums : explications et astuces

Le cycle de l’azote est un concept que vous ne pouvez pas éviter lorsque vous possédez un aquarium, qu’il s’agisse d’un aquarium d’eau douce ou d’eau de mer. Un mauvais cyclage est souvent la cause d’un problème de santé ou même du décès des poissons.

Dans cet article, vous allez apprendre ce qu’est ce cycle, pourquoi il a une importance capitale et comment faire pour qu’il se passe au mieux.

Qu’est-ce que le cycle de l’azote ?

Alors qu’est-ce que c’est, et pourquoi est-ce si important ?

Pensez-y, les poissons, escargots et crevettes défèquent dans l’eau, parfois les plantes se désagrègent… Et pourtant les animaux continuent d’y vivre sans problème. C’est possible car les déchets sont transformés étape après étape jusqu’à devenir de l’engrais pour les plantes. C’est ça, le cycle de l’azote.

C’est un processus où des bactéries installées dans l’aquarium permettent à l’ammoniaque (très toxique) de se transformer en nitrites (très toxiques), puis en nitrates (moins toxiques). Les plantes aquatiques et les changements d’eau prennent ensuite le relais pour réduire les nitrates et purifier l’eau.

Ces bactéries sont les résidents les plus importants de votre aquarium, il faut en prendre soin. Un aquarium sans poisson tourne sans problème… Un aquarium sans ces bonnes bactéries, c’est la catastrophes assurée en quelques heures !

retour au menu ↑

Combien de temps dure le cycle de l’azote ?

Le cycle de l’azote se produit entre deux semaines et deux mois suite à la mise en eau. Il dépend de nombreux facteurs : présence d’un filtre ou non, ancienneté du substrat utilisé, origine de l’eau, présence de plantes… Chaque aquarium est donc unique du point de vue de ce délais.

Une règle d’or est à respecter de manière générale : à partir de la mise en eau, attendez un mois avant de mettre des poissons.

Vous pouvez surveiller ce processus avec des tests (privilégiez les tests en goutte, bien plus fiables). Optez pour un test de nitrites et utilisez le tous les deux jours.

Au début du cycle, vous n’aurez aucune trace de nitrites. Puis un jour vous constaterez un pic au niveau de la concentration de nitrites. Les nitrites diminueront ensuite petit à petit jusqu’à devenir intraçable. Une fois que vous n’aurez plus aucun nitrite, le plus dur sera passé et vous pourrez commencer à ajouter vos poissons.

retour au menu ↑

Chronologie du cycle de l’azote

Le processus comporte trois étapes :

  • Apparition de l’ammoniaque
  • Apparition des nitrites
  • Apparition des nitrates
Schéma représentant les différentes étapes du cycle de l’azote
retour au menu ↑

Étape 1 : l’ammoniaque

Il est introduit dans votre aquarium par les déchets de poissons ou les aliments non consommés.
L’ammoniaque continuera de s’accumuler jusqu’à ce que les bactéries qui s’en nourrissent commencent à se coloniser l’aquarium. Il est possible que l’eau se trouble et devienne laiteuse, c’est tout à fait normal et s’explique par la multiplication des bactéries. L’eau redeviendra normale. Lorsque les niveaux d’ammoniac montent en flèche et commencent à baisser, vous savez que vous entrez dans la deuxième phase.

retour au menu ↑

Étape 2 : les nitrites

Les nitrites augmentent au fur et à mesure que l’ammoniac diminue.  L’ammoniac est en effet consommé par les bactéries nitrosoma, qui produisent ensuite des nitrites.
Tout comme l’ammoniac, les nitrites sont extrêmement toxiques pour les habitants de votre aquarium. Une fois que ceux-ci atteignent un niveau très élevé (on parle de pic de nitrites), une nouvelle population de bactéries s’installe.

retour au menu ↑

Étape 3 : les nitrates

Lorsque les nitrites atteignent leur pic, les bactéries nitrobacter s’installent dans l’aquarium pour les dévorer. Elles produisent ensuite des nitrates.

Le cycle de l’azote est terminé lorsque vous ne trouvez plus ni ammoniaque ni nitrites, ceux-ci étant devenu des nitrates, nettement moins toxiques.
Ça ne veut pas dire que vous pouvez vous détendre.  Les nitrates deviennent toxiques lorsqu’ils sont en forte concentration. Vous devrez donc surveiller le niveau des nitrates dans votre aquarium.

Les nitrates ne vous poseront pas de problème si vous entretenez correctement votre aquarium, notamment avec des changements d’eau réguliers. Optez pour un changement de 15-20% par semaine. Les nitrates sont aussi régulièrement absorbés par les plantes aquatiques, qui les utilisent pour leur croissance. Les plantes réelles permettent donc de maintenir la qualité de l’eau. Vous pouvez retrouver certaines plantes faciles d’entretien dans notre sélection de plantes adaptées aux débutants.

retour au menu ↑

Concrètement, comment cycler un aquarium ?

Vous pouvez cycler un aquarium sans ou avec poisson. Soyons clair, il est largement préférable de cycler un aquarium sans aucun être vivant pour ne pas leur faire subir des niveaux toxiques d’ammoniaque et de nitrites. On peut cependant se retrouver dans une situation où on n’a pas d’autre choix, faute d’avoir été informé avant. Nous vous expliquerons donc aussi comment cycler un aquarium qui a déjà des poissons, pour que tout se passe le mieux possible.

retour au menu ↑

Cyclage d’un aquarium sans poisson

Voici la méthode simple pour cycler un aquarium, qui fonctionnera à tous les coups même pour les débutants.

1e étape : produire de l’ammoniaque. Vous devrez créer un environnement dans lequel de l’ammoniaque apparaît. Comment faire sans poisson ? Une façon simple de le faire est de mettre un peu de nourriture pour poisson dans l’aquarium, comme si vous en nourrissiez un.

Vous n’avez plus qu’à attendre. L’ammoniaque apparaîtra une fois la nourriture décomposée.

2e étape : tester le niveau d’ammoniaque. Vous aurez besoin d’un test en goutte pour contrôler les niveaux d’ammoniaque tous les jours. Les bactéries commenceront à se développer lorsque l’ammoniac atteindra 3ppm. Si votre test donne un niveau inférieur, ajouter encore de la nourriture pour poisson et attendez deux jours avant de tester à nouveau. Maintenez ensuite le niveau à 3ppm en ajoutant de la nourriture lorsque la concentration tombe sous 3ppm.

Continuez ainsi pendant une semaine.

3e étape : tester les nitrites. Une fois la semaine passée, il est temps de tester les nitrites. Comme pour l’ammoniaque, utilisez un test en goutte. Dès que vous détectez des nitrites dans votre aquarium, vous saurez que le cycle a commencé. Continuez à ajouter de l’ammoniac comme vous l’avez fait auparavant.

4e étape : tester les nitrates. Après à peu près deux semaines d’analyse des nitrites, vous constaterez que les taux de nitrites commencent à baisser – il est temps de commencer les tests pour les nitrates.
Le cycle est presque terminé.

Une fois que les niveaux d’ammoniaque et de nitrite sont revenus à zéro, le cycle est terminé. Cependant, si votre taux de nitrate est supérieur à 40, vous devrez faire quelques changements d’eau pour réduire la concentration.

5e étape : ajouter les poissons. Maintenant que vous ne détectez ni ammoniac ni nitrites, vous pouvez commencer à ajouter vos poissons en toute sécurité. Faites le progressivement, en ajoutant seulement quelques poissons à la fois, puis attendez une semaine avant d’en ajouter d’autres. La population de bactéries est en effet encore fragile, et ne pourra pas cycler rapidement l’aquarium si vous ajoutez de nombreux poissons d’un coup.

retour au menu ↑

Cycler un aquarium avec des poissons

Ce n’est absolument pas la méthode à privilégier, mais il se peut que vous n’ayez plus le choix et que vous ayez déjà des poissons dans un aquarium tout juste mis en eau. Vos poissons seront exposé à des substances toxiques et pourraient tomber malade ou en mourir. Ne le faites que si c’est votre seule option.

1 : nourrissez très peu vos poissons. Vos poissons produiront naturellement les déchets nécessaires au cycle. Les nourrir reviendrait à augmenter la quantité de déchets et accentuer la toxicité. Les poissons peuvent vivre plus d’une semaine sans nourriture. Faites donc un tout petit nourrissage tous les trois jours, pour les alimenter sans occasionner une production de déchets élevée.

Le repas doit être mangé immédiatement pour éviter que la nourriture ne pourrisse dans l’eau.

L’objectif est de maîtriser la production d’ammoniac jusqu’à ce que les bactéries qui s’en nourrissent apparaissent, et ainsi éviter un pic d’ammoniac qui serait fatal.

2 : faites des changements d’eau. Les niveaux d’ammoniac et de nitrites augmentent naturellement tant que les bactéries ne sont pas solidement installées. Pour éviter les pics de toxicité mortels, faites des changements d’eau très réguliers, de 20% tous les deux jours. C’est extrême mais c’est le seul moyen de diminuer les niveaux d’ammoniac et de nitrites sans bactéries.

3 : vérifiez les niveaux des toxines. Vous pouvez vous passez du test d’ammoniac, car ceux ci ne seront plus présents une fois l’aquarium cyclé. Les tests de nitrites et de nitrates par contre sont un must have.

Le test de nitrites vous permettra de savoir quand le cycle sera terminé (les nitrites sont à 0). Par la suite, il vous permettra de contrôler la qualité du cyclage et de déceler de potentiels problèmes. Le test de nitrate vous permettra de voir si vos changements d’eau sont suffisants. En effet, leur concentration explosera si vos changements d’eau sont trop faibles ou trop espacés.

Pendant le cyclage, testez les nitrites tous les jours afin d’augmenter les changements d’eau si nécessaire.

Vous aurez fini le cyclage lorsque le test de nitrites indiquera 0. Le pire est alors passé !

retour au menu ↑

Comment accélérer le cyclage ?

Oui, le cycle de l’azote peut être accéléré.  Si vous ne voulez pas attendre plus d’un mois, vous pouvez utiliser ces techniques. Vous aurez par contre besoin d’avoir accès à un aquarium déjà cyclé depuis plusieurs mois.

Ces astuces ne vous permettront pas d’avoir un cyclage instantané, mais bien de réduire sa durée. Alors armez vous de vos tests de nitrites/nitrates et surveillez les taux pour ne pas vous précipiter !

retour au menu ↑

Ajoutez des masses filtrantes d’un aquarium cyclé

Les masses filtrantes sont les supports favoris des bactéries. Si vous avez un aquarium déjà établi, prenez une partie (une partie seulement !) des masses filtrantes biologiques. Retrouvez d’ailleurs notre guide complet sur les différentes masses filtrantes pour choisir les plus efficaces. Vous introduirez ainsi de nombreuses bactéries parées à dévorer ammoniaque et nitrites dans votre nouvel aquarium. Le cycle sera bien plus rapide.

retour au menu ↑

Ajoutez du substrat à partir d’un aquarium cyclé

Hormis le filtre, les bactéries se trouvent dans tout l’aquarium, en moindre quantité. Vous pouvez donc prélever des bactéries en transférant une partie du substrat d’un aquarium rodé vers votre nouvel aquarium. L’impact sera cependant moins important qu’en prélevant des masses filtrantes.

retour au menu ↑

Ensemencez votre filtre

Intégrez le filtre de votre nouvel aquarium à un aquarium déjà cyclé, et laissez le fonctionner en même temps que la filtration existante. Laissez les deux systèmes de filtration ainsi pendant au moins une semaine. Les bactéries de l’aquarium vont ainsi rapidement élire domicile dans le nouveau filtre, et vous n’aurez plus qu’à le transférer à votre nouvel aquarium pour accélérer le cyclage.

retour au menu ↑

Utilisez des plantes vivantes

Les plantes vivantes, et non les fausses plantes, peuvent aider à introduire des bactéries pour aider à accélérer le processus.  Surtout si vous les prélevez d’un aquarium rodé.
Les plantes apportent des bactéries bénéfiques, mais elles jouent surtout un rôle indispensable dans le cyclage en absorbant les nitrates. Privilégiez alors les plantes à croissance rapide.

retour au menu ↑

Résolution des problèmes courants liés au cycle de l’azote

retour au menu ↑

Empoisonnement à l’ammoniaque

C’est une menace sérieuse pour vos poissons si vous cyclez un aquarium dans lequel se trouvent déjà des poissons. Les symptômes à surveiller sont :

  • Léthargie et immobilité
  • Perte d’appétit
  • Inflammation des branchies, des yeux
  • Les poissons respirent à la surface

Si ces symptômes apparaissent il est primordial de réagir rapidement car les poissons peuvent mourir. Pour abaisser les niveaux d’ammoniac, commencez par effectuer un important changement d’eau de 50%, puis de 20% tous les ⅔ jours le temps que les symptômes disparaissent.

retour au menu ↑

Le niveau d’ammoniaque ou de nitrites ne diminue pas

Si vous constatez que le niveau d’ammoniac ou de nitrites ne diminue pas après quelques jours, il est probable que les bactéries qui s’en nourrissent n’arrivent pas à s’installer.

Assurez vous de ne pas nettoyer l’aquarium pendant le cyclage (ne siphonnez pas le sol et ne nettoyez pas le filtre), et espacez les changements d’eau. Également, lors des changements d’eau, laissez l’eau reposer pendant 24 heures avant de l’ajouter à l’aquarium afin de lui laisser le temps de se déchlorer.

retour au menu ↑

J’ai une explosion d’algues !

Votre aquarium peut souffrir d’une explosion d’algues pendant le cyclage. Les algues ont en effet vite fait de profiter de l’explosion de nitrites et de nitrates pour se développer.

Commencez par vérifier que votre aquarium n’est pas éclairé plus de 10h par jour.

Ensuite, la seule façon de combattre durablement les algues est de les concurrencer en ajoutant des plantes, et surtout des plantes à croissance rapide. Vous en trouverez quelques une dans notre sélection de 10 plantes d’aquarium parfaites pour les débutant.

retour au menu ↑

Conclusion

Le cycle de l’azote est inévitable. Une fois qu’il est installé et que vos nitrites sont à 0, ce cycle continue de façon moins importante afin que la population de bactéries soit adaptée à la vie de l’aquarium. C’est tout un écosystème qui se crée. Donc contrôlez régulièrement les nitrites et nitrates pour repérer les dysfonctionnements.

Christelle

Je m’appelle Christelle, j’ai commencé l’aquariophilie un jour de Noël fatidique il y a 10 ans… Qui aurait cru que ça prendrait autant d’ampleur ? Comme beaucoup, j’ai appris « sur le tas », aquarium après aquarium. Mon objectif est de répondre à toutes vos questions – et même à celles que vous ne vous posez pas encore – pour vous permettre de prendre soin de vos poissons et de vos aquariums. De passionnée à passionnés !

3 Commentaires
  1. Bonjour Christelle,
    Je lis avec très grand intérêt les différents articles dans le but de me lancer avec un nano 40L pour accueillir un betta. Je veux mettre toutes les chances de mon côté !!
    Concernant l’étape 1 du cyclage (création d’ammoniaque), quelle quantité de nourriture doit-on mettre ? Peut-on donner une quantité par litre d’eau ?
    Merci pour votre retour !!

    PS : bravo pour tous ces articles très précis 🙂

  2. Bonjour Christelle,

    Merci pour tous ces conseils très instructifs. Je souhaite me lancer dans un 30L pour un betta et je voudrais mettre toutes les chances de mon côté…
    Dans l’étape 1, quelle quantité de nourriture doit-on mettre pour générer l’apparition d’ammoniac ? (pour un 30L par exemple…).

    Merci pour votre réponse !!
    Emmanuel

    • Bonjour Emmanuel,
      L’ammoniaque apparaît naturellement, la nourriture n’est là que pour donner un coup de boost à son apparition donc il n’y a pas besoin d’en mettre beaucoup. Une petite pincée, comme si on nourrissait un poisson suffit.
      Merci pour tes commentaires !

Laisser un commentaire

Inscription / Connexion fermée temporairement
Comparer articles
  • Total (0)
Comparer
0